La confiance Interpersonnelle

Notre baseline, chez Systemilia, vous vous en rappelez probablement est de vous faire réussir ensemble. Si des structures font appel à nous, c’est que la situation actuelle n’est pas propice, ou du moins optimale à la réussite. Les performances s’en retrouvent freinées. Dans notre baseline, le mot “ensemble” est d’une importance capitale. En effet, comment construire des bases stables sans que le collectif ne le soit également ? La qualité des relations que nous entretenons au travail a une grande importance sur la qualité du travail que nous produisons. Très souvent, la confiance interpersonnelle se retrouve ébranlée et dessert complétement l’ensemble de l’entreprise.

Aujourd’hui  penchons-nous donc sur cette thématique cruciale à la réussite des entreprises d’aujourd’hui et de demain. 🧐

Facebook
Twitter
LinkedIn

Confiance interpersonnelle : définition

Unité en entreprise

Il s’agit d’un élément crucial, très bien, mais qu’est ce que c’est exactement ? En entreprise, la confiance interpersonnelle est un ingrédient essentiel qui permet de créer une sécurité psychologique dans les relations entre collaborateurs et leurs actions ???. 

Former une équipe c’est bien 👌, mais qu’en est-il de sa pérennité ? Lorsque se réunir est un début, rester ensemble est un progrès et travailler ensemble est la réussite. C’est alors que la confiance interpersonnelle prend tout son sens.

Cette confiance est difficile à établir et très facile à perdre. Alors pourquoi se pencher sur cette notion ?

Pourquoi est-ce essentiel ?

Dans la vie d’une entreprise, et des équipes qui la composent, de nombreux obstacles se dressent sur la route qui mène à la réussite. A cela s’ajoutent les crises que nous rencontrons ces dernières années : notre monde est rempli d’incertitudes et de complexité.  Pour certaines personnes, cela les amènent à douter de tout et de tout le monde. 

Face à ces incertitudes, la cohésion des équipes est mise à dure épreuve. Alors comment faire face à un problème quand celle-ci est désorganisée et que ses membres ne se font pas confiance ? Si ce problème n’est pas “résolu”, il peut en engendre d’autres et la qualité de la relation entre tous les collaborateurs va s’effriter jusqu’à instaurer de la défiance dans les cas les plus grave. 😒

A l’inverse, une équipe soudée dans laquelle la confiance interpersonnelle est établie et pérenne aura plus de chance de réussite car qui dit confiance dit communication : tout va plus vite car l’information circule. On sait se dire les choses et les personnes travaillent ensemble. 😎

Qui dit confiance dit également épanouissement. Les collaborateurs se sentent bien et cela influe sur leurs capacités. Ils seront plus engagés et donc moins stressés,  plus créatifs, plus performants, plus productifs. ↗

Savoir dire quand ça va et ça ne va pas est un atout qui permet aux membres de l’équipe d’avancer ensemble sans craintes, sans appréhensions. Lé bénéfice de ces attitudes est de développer les points forts de l’équipe et de travailler sur ses points faibles.

L’entreprise est semblable à un être vivant, portée par tous les collaborateurs qui la font vivre et grandir. Les virus et/ou les bactéries sont présents tout comme le sont les bugs et les difficultés dans l’entreprise. Et quand bien même ils se transmuteraient en échecs, ceux-ci viendront alimenter l’expérience de chacun et le collectif en ressortira grandi, ce qui permettra de générer de belles réussites. “Il n’y a jamais d’échec, il n’y a que des expériences. Michael Clayes”

La confiance interpersonnelle est le carburant qui permettra de réussir ensemble. Et tout cela passe de prime abord par les leaders qui inspirent et génèrent de la confiance au sein de leur entreprise.

Les meilleures choses qui arrivent dans le monde de l’entreprise ne sont pas le résultat du travail d’un seul homme. C’est le travail de toute une équipe.

- Steve Jobs

Fondateur d'Apple

Repérer les signes

Parfois difficile à cerner, à repérer, le manque de confiance interpersonnelle au sein de vos équipes est souvent dissimulée sous d’autres problèmes. ⚠

Lorsqu’un collaborateur ne fait plus confiance à ses pairs / à ses supérieurs, il va commencer à se replier sur lui-même et travailler seul. Cet individualisme se transformera petit à petit en désengagement et en manque de cohésion au sein d’une équipe. Du “nous” on passe très rapidement au “je” et l’intelligence collective devient bancale. Tout cela influe sur la qualité du travail fourni et se ressent sur la productivité tout en installant un climat délétère.

Les managers se retrouvent à redoubler d’effort pour rectifier ce qui leur semble être au cœur du problème sans pointer réellement l’origine et finissent par s’épuiser car l’information ne circule plus, les avis divergents créent des conflits lui donnant ainsi l’impression de jouer au gendarme.

Vos collaborateurs les plus engagés seront également affectés par une individualité désengagée. Tirant tout le collectif vers le bas. Ne vous y trompez pas, il en suffit d’une seule pour que l’ensemble du collectif en soit affecté.

Le désengagement pouvant être indicateur d’un manque de confiance interpersonnelle, nous vous invitons à lire notre article à ce sujet.

Pour qu’un château de cartes s’écroule, il suffit d’en retirer une seule

- Dominique Muller

Écrivaine et romancière

Comment créer un climat de confiance ?

Maintenant que vous êtes convaincu.e que la confiance interpersonnelle n’est plus à négliger, vous vous demander sûrement comment faire pour la construire et la développer ?

On peut identifier plusieurs comportements – non exhaustifs – à adopter en tant que leader pour générer petit à petit la confiance au sein de ses équipes : 

Clarifier ses intentions : si vous êtes honnête et exemplaire, vos collaborateurs seront davantage dévoués à leurs taches car elles auront du sens pour chacun.e.

Clarifier les rôles : savoir ce que j’ai à faire c’est bien et savoir pourquoi je fais ce que je fais et qu’elle est ma part dans la chaine de valeur de cet ensemble qu’est l’entreprise, c’est mieux !

Comportement en cohérence avec le discours :  faire preuve d’autorité naturelle et savoir poser un cadre de travail qui pose un référentiel commun pour faire grandir chacun.e. 3 clés : le regard, l’écoute, le dialogue.

Reconnaissance : pour développer la responsabilité et l’autonomie des personnes savoir donner des signes de reconnaissances positifs ou négatifs a toute sa place dans le savoir dire les choses.

Bienveillance : Pour qu’un collaborateur se sente bien, il doit être dans un environnement sain et sécure. Agir avec bienveillance va dans ce sens. 

Pour finir, vous vous en doutez, il n’y a pas de recette magique. Surtout quand on parle de collectif. Celui-ci étant constitué d’individualités. D’une équipe à une autre, le dosage des éléments à travailler pour développer une réelle atmosphère de confiance interpersonnelle varie et est à appréhender de façon différenciée selon les équipes. 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le sujet, nous vous conseillons fortement de lire notre livre blanc sur la confiance interpersonnelle.

Retrouvez tous nos articles sur notre page de blog. Merci pour votre lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.