Le plein-être au travail

Aujourd’hui, nous avons une question pour vous !

Vos collaborateurs sont-ils pleinement eux-mêmes lorsqu’ils travaillent ?

Quoi, vous n’aviez jamais réfléchi à la question ? C’est un élément important pour permettre à vos collaborateurs de s’épanouir et travailler sans appréhension. 

En effet, les enquêtes sur l’ambiance au travail se suivent et se ressemblent : les collaborateurs se sentent moins heureux et donc moins engagés dans leur entreprise, et ce d’autant plus depuis la crise du Covid qui a changé nos habitudes de travail. Et les français ne dérogent pas à la règle, bien au contraire, ils font partis de ceux qui sont les plus insatisfaits de leur travail selon l’enquête Gallup.

Tous les regards sont désormais tournés vers le bien-être au travail comme solution de remédiation pour l’épanouissement des collaborateurs et donc les performances de chacun. Mais comment faire ?

Pourquoi faire dites-vous ? Nous vous invitons à lire la suite de cet article 😋

Facebook
Twitter
LinkedIn

Bien-être ou plein-être au travail?

L’OMS définit le bien-être au travail comme étant « un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu du travail »

Le plein-être, lui, permet à chacun de ne pas porter un masque au travail et d’être pleinement qui il est sans dissociation de sa personne et sans appréhension. Pour y parvenir, le rôle du manager et/ou du leader est primordial car il impulse ce concept dans sa propre manière d’être et de manager. 

Il peut y avoir différentes raisons pour lesquelles votre entreprise souhaite mettre en place des actions en faveur du bien-être au sein de ses équipes. Ainsi, votre prise de poste peut être motivée par le sens que donne le dirigeant à sa démarche ou par un souci de fidélisation des collaborateurs ou encore par un souci d’image et d’attractivité auprès des nouveaux talents. Quelle que soit la motivation entrante, il est important que les objectifs soient clairement définis afin que chaque action menée permette de mesurer son efficacité.

Selon les études, le plein-être passe par un ensemble de facteurs qui favorisent un sentiment de bien-être à l’échelle du corps et de l’esprit. On parle souvent du stress qui entraîne une diminution des performances professionnelles. Mais quels sont les facteurs qui favorisent la motivation au travail et la productivité?

Vous avez besoin de savoir comment vous percevez réellement votre plein-être. Cette perception dépendra principalement des facteurs suivants :

  • Votre environnement immédiat (bureau, équipements, etc…)
  • Vos relations avec vos collègues et votre hiérarchie
  • La qualité de vos tâches (intérêt, autonomie, etc.)

Les entreprises françaises inspirées par nos amis américains ont investis dans de l’équipement pour améliorer l’environnement de travail : 

  • Salle de jeux
  • Conciergerie
  • Salle de repos
  • Salle de sport
  • Nourriture
  • Horaires flexibles
  • Télétravail
Cette liste ne cesse de s’agrandir et a pour but d’améliorer la qualité de vie sur le lieu de travail. Et c’est bien, mais pourtant c’est également bien insuffisant. Ces équipements ne traitent pas le problème à la base et la réalité finit toujours par les rattraper.  

La raison ? Ils investissent dans la qualité de vie au travail et moins dans le bien-être et moins encore dans le plein-être au travail.

C’est pourquoi ces investissements sont donc efficaces sur un court terme et contribuent au bien-être mais ne sont pas suffisants, contrairement au plein-être plus à même d’améliorer l’engagement en déclin des collaborateurs.

Durant nos derniers articles, nous vous avons longuement parlé de l’engagement collaborateur, nous en avons même rédigé un article complet et pour cause : l’engagement collaborateur est issu d’un profond respect et valorisation de l’humain, ce qui est, chez Systemilia, au cœur de nos préoccupations. 

Avec le plein-être, fini le stress du regard des autres. Nous pouvons jeter le masque que nous enfilons dès lors que nous sortons de chez nous et bonjour la reconnaissance et la valorisation de chacun. 

Comment en sommes-nous arrivés à porter un masque pour se protéger dans l’entreprise ? 

L'impact sociétal d'un climat d'entreprise favorable au plein-être.

Le plein-être au travail est un enjeu de plus en plus présent dans l’actualité. Dans nos sociétés contemporaines, les employés passent un temps considérable sur le lieu de leur activité professionnelle. Le fait qu’ils se sentent bien dans leur milieu de travail impacte ainsi directement la performance de leur entreprise.

Entre des heures d’équilibre familial et une amélioration importante des conditions de travail, être en bonne santé psychologique est un facteur clé pour la croissance et l’efficacité économique à long terme. Lorsque les employés se sentent bien au travail, ils sont plus productifs !

Le rôle du manager

Vous êtes le leader, l’exemple et l’entraîneur. Vous êtes humain. Vous connaissez votre équipe.

Vous les connaissez par leur nom. Vous connaissez leurs passe-temps, leurs familles, leurs besoins au travail et en dehors du travail. Soyez vrai avec eux – c’est un concept simple qui semble facile mais qui peut être difficile à mettre en pratique pour certaines personnes dans un environnement professionnel.

Montrez que vous êtes à l’écoute en étant quelqu’un qui se soucie de ce que vos employés ont à cœur ; dans la mesure du possible, assurez-vous d’être accessible pour les questions ou les préoccupations qui se présentent sur le plan professionnel et personnel – de cette façon, ils se sentiront à l’aise de vous parler lorsqu’ils ont quelque chose de sérieux en tête ou lorsqu’ils veulent simplement bavarder (et peut-être rebondir sur certaines idées).

Participez à des projets avec votre équipe et trouvez des moyens de montrer la valeur qu’ils apportent à l’entreprise ; montrez votre appréciation pour un travail bien fait – un geste “amical” contribue grandement à stimuler le moral et la productivité ! Plus important encore, donnez du sens à votre travail en lui donnant une direction : fixez des objectifs clairs tout en restant à l’affût de solutions créatives qui ne rentrent pas dans une formule toute faite.

Avec les modes de management verticaux, les collaborateurs ont du s’adapter à l’entreprise, adoptant un fonctionnement bien cadré.

Il devient donc important de revoir les modes de management et les baser sur la réciprocité pour que chacun puisse avoir son mot à dire, sur le pourquoi, le quoi et le comment. Et cela passe par un profond travail avec les leaders, à accepter de ses collaborateurs d’être eux-mêmes et de pouvoir l’exprimer.

Si le plein-être est accepté au sein de son entreprise, le collaborateur sera moins sujet au stress et donc à une détresse psychologique.  Il se sentira plus concerné par les objectifs et sera alors plus motivé et donc plus engagé. Et tout cela commence à l’embauche. 

Un enjeu de plus en plus présent dans l'actualité.

La santé et le bien-être des collaborateurs, ainsi que la qualité de vie au travail (QVT) font partie des priorités actuelles. Pour en parler, on emploie les termes «plein-être» ou «bien-être». Les dirigeants et les salariés reconnaissent l’importance d’un climat de travail positif afin de favoriser l’engagement, le bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle, la performance et la productivité.

Les entreprises qui ont fait du plein-être un axe fort ont constaté des effets positifs sur :

  • La motivation des collaborateurs
  • L’impact sur les performances individuelles et collectives
  • La capacité à attirer une main d’œuvre hautement qualifiée
  • L’image de marque positive 

Cette quête de la réalisation de soi et de sens est d’autant plus important pour les jeunes actifs, motivés par l’expression des valeurs et des centres d’intérêts qui leurs sont importants.

Il devient important, pour contribuer aux performances d’une entreprise, que celle-ci puisse fédérer les collaborateurs autour d’une vision partagée, de valeurs communes et qu’elle place l’humain au centre de ses actions ; l’humain client et avant tout l’humain collaborateurs. 

Et vous, comment allez-vous mettre en oeuvre le plein-être de vos collaborateurs au sein de votre entreprise/équipe ? Quelles seront vos premières mesures en tant que leader ? 

Retrouvez tous nos articles sur notre page de blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.