Bienveillance au travail

La bienveillance au travail

Chez Systemilia, nous portons une grande importance à agir quotidiennement, durant nos accompagnements ou entre nous, avec bienveillance. Si, pour certains, il s’agit d’une utopie ou du monde des bisounours, nous voyons cela autrement. Il est pour nous essentiel de créer une atmosphère où chacun se sent à l’aise d’être soi-même. Mais pour cela, il faut beaucoup de travail. Et cela commence avant tout avec un travail sur soi-même. 

Au même titre que pour l’écologie, avec le greenwashing, il existe le happy washing. De nombreuses entreprises soucieuses de donner une image séduisante à de futurs collaborateurs se disent bienveillantes.

Mais alors que se cache-t-il derrière cette thématique ?  Comment l’appliquer réellement et quotidiennement ? Qu’avons nous à gagner à adopter la bienveillance au travail

C’est à toutes ces questions que nous allons essayer de répondre par le biais de cet article. Bonne lecture.

Vraie ou fausse bienveillance ?

Fausse bienveillance

La bienveillance au travail ? A entendre, et à lire tout ce que l’on voit sur les réseaux professionnels, l’entreprise serait, en 2021, similaire à un monde tout rose, rempli de joie, de rires, de bonbons où tout le monde y trouverait sa place et serait fier de travailler en faisant un détour par la salle de baby-foot mis en place …

Mais lors des interventions de Catherine Roupié, CEO de Systemilia, de nombreuses personnes révèlent leur mal-être, souvent à la grande surprise de leur hierarchie. Pourtant certaines de ces entreprises prônent leur bienveillance quotidienne. 

La bienveillance est un terme fort qui signifie vouloir le bien de l’autre. Ce n’est pas une “attitude” que l’on adopte pour améliorer l’image et/ou l’attractivité de l’entreprise. La bienveillance, au contraire, devrait être un acte naturel à partir du moment où l’on agit en tant que tel. Si la bienveillance est basée sur une mauvaise intention cela vous desservira tôt ou tard. Mais alors, qu’est ce qu’être bienveillant ? 

Etre bienveillant vient avant tout du cœur. Avez-vous à cœur que vos collaborateurs se sentent bien, épanouis, libres d’être qui ils sont, sans devoir porter de masque et donc respectés ? Cet environnement se construit ensemble eux et vous. La bienveillance ne peut être décrétée car il s’agit d’un acte d’amour envers soi, pour le redistribuer autour de soi, au quotidien. 

Donc pour agir avec bienveillance envers les autres, il faut pouvoir l’être avant tout avec soi. 

Comment se manisfeste la bienveillance ?

Soyez bienveillants !

Quels sont les comportements que l’on pourrait qualifier de bienveillants en entreprise ? 

Pour de nombreuses personnes, la bienveillance passe par le non-jugement d’autrui, aussi différents puissent-t-ils être de nous. Ainsi, il faudrait (à juste titre) traiter, respecter, chaque individu en tant que tel, avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs compétences et leur personnalité. Chaque différence est une force et une richesse pour chacun.e.

Pour d’autres, la bienveillance passe par des petites intentions, parfois de l’aide, ou le fait de demander (réellement) comment ça va, si on s’en sort dans notre travail, si on a besoin d’aide. En bref, il s’agit de montrer de l’intérêt sincère à l’autre et de faire attention aux détails. 

Le fait d’accepter le concept que nous soyons chacun différent implique donc que nous soyons sensibles à différentes formes de bienveillance. Les comportements bienveillants sont donc multiples. D’où l’importance de réellement vouloir le bien d’autrui et d’être attentif à chaque personnalité. 

Voici d’autres comportements que l’on pourrait qualifier de bienveillants : être poli, mettre son prochain en avant, être positif. Par extension on pourrait dire que les personnes bienveillantes font briller leurs compairs.

Place à la bienveillance !

la bienveillance a du bon

Pendant longtemps l’entreprise était un lieu dans lequel les expressions de joie et les relations interpersonnelles n’étaient pas les bienvenues. En effet, seuls la rigueur et le professionnalisme étaient de mise. 

Désormais la bienveillance au travail est sur toutes les lèvres. Pourquoi ? Quels sont les bienfaits d’un environnement de travail bienveillant ? 

Outre l’aspect séduisant qui donne envie à de futurs collaborateurs de rejoindre l’entreprise, la bienveillance, la vraie, vous apporte bien plus. 

En permettant à vos collaborateurs d’évoluer sereinement, sans stress,  vous leur transmettez également votre confiance et cela génère de la confiance en eux et en l’entreprise. 

Ces attitudes conduisent à leur donner envie de travailler, de façon qualitative et de générer un esprit d’équipe fort et solide à toutes épreuves. Dans le cas contraire, vos collaborateurs se désolidariseront de l’entreprise et créerons un décalage entre vos attentes et le travail effectué, car il n’y a rien de pire que d’être forcé à porter un masque, devoir répondre à un standard en reniant notre personnalité. C’est pourquoi les entreprises ont tout intérêt à travailler sur le sujet, pour le bien de toutes les individualités et donc du collectif, et ainsi améliorer la qualité du travail fourni et booster les résultats.

Quand 2 français sur 3 souffrent de stress dans le cadre du travail, la bienveillance n’est pas qu’utile, elle est devenue une nécessité. 

La bienveillance en formation / coaching

Lors de nos interventions en formation comme en coaching, la bienveillance n’est pas un vain mot. 

Nous accompagnons la personne depuis là où elle est et nous l’acceptons telle qu’elle est. La bienveillance n’étant pas de la complaisance, notre écoute est profonde et va au delà des mots prononcés ; nos interventions se font dans l’intérêt du client pour l’amener à avancer tout en le respectant en tant que personne et en tant que professionnel. 

En coaching, l’attention est portée à l’autre et alors une danse s’engage entre le coach et le client au gré des mots, de la musique des mots, des émotions et des ressentis au cours de la séance pour que le client pose des actions, pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé. Générosité, rigueur, confiance, exigence, tolérance, empathie, encouragements, honnêteté ….. et bien d’autres mots encore pour être authentique lors de nos interventions et accompagner nos clients vers plus d’authenticité, vers leur “vrai” eux-même. 

Et pour vous, que signifie adopter un comportement bienveillant ? Comment  développez-vous cette compétence ? 

Quel est votre degré de bienveillance vis à vis de vous même ? et quelle action allez-vous mettre en place pour faire un pas de plus vers la bienveillance, envers vous comme envers l’autre ?

Merci pour votre lecture, retrouvez nos différents articles sur cette page.

2 réflexions au sujet de « Bienveillance au travail »

  1. Bonjour Catherine,
    J’ai consacré une entrée de mon abécédaire sur le tutorat à distance au mot bienveillance. Le voici ci-dessous
    Très belle année à toi !

    Bienveillance vient du latin « benevolentia » qui apparaît dès 1175 sous la forme « bienvoillance » qui dérive au XVIe siècle en « bienveuillance » soit vouloir le bien de quelqu’un. Le Larousse nous indique que la bienveillance est la « disposition d’esprit inclinant à la compréhension, l’indulgence envers autrui ».

    Le contraire de la bienveillance est la malveillance, c’est-à-dire la réalisation d’actions qui nuisent directement ou indirectement à autrui. Etre bienveillant, c’est d’abord s’abstenir de toute malveillance bien que cela ne soit qu’un point de départ. Il ressort que la bienveillance suppose une volonté, une relation, l’envie de comprendre l’autre, un refus de la condescendance et suppose une certaine propension au bénévolat comme l’indique une de ses premières dénominations « benovolens ».

    La bienveillance s’inscrit dans une relation égalitaire et se révèle utile pour comprendre autrui, c’est-à-dire adopter une posture d’écoute active, utiliser les techniques de reformulation, avoir recours au questionnement ouvert, etc. La bienveillance, empathie en action, est une des qualités qu’un tuteur doit posséder et développer.

    Ressource associée : Jacques Rodet (2018). La bienveillance au service du tuteur à distance. Billet de blog. http://blogdetad.blogspot.fr/2018/02/la-bienveillance-au-service-du-tuteur.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *