La gestion du changement

Introduction

Une introduction au changement

Merci de prendre ce temps de réflexion autours de notre thématique mensuelle. Nous aborderons cette fois la gestion du changement, et pour la première fois sur le blog c’est moi, Romain, fraichement arrivé qui s’ouvre à vous. Comme vous pouvez le remarquer, chez Systemilia on est prêt à tout pour être au plus proche de nos thèmes.

Quelle est ma définition du changement ?

qu'est ce que le changement ?

Alors Romain, c’est quoi pour toi le changement ?

Ma définition serait qu’il s’agit d’une modification plus ou moins importante concernant ce que nous sommes. Elle peut être soit personnelle ou professionnelle, prendre différentes formes, prendre effet rapidement ou plus lentement. Le changement agira toujours sur de nombreux aspects de notre vie.

Prenons un exemple de notre quotidien : l’eau : Selon l’environnement, la température, et autres paramètres, des changements s’appliquent à vitesse variable pour la faire passer d’états en états. Ou bien encore, l’eau de la rivière est-elle la même selon-vous en amont et en aval de sa position ? Elle est toujours en mouvement et évolue au gré des surfaces. C’est merveilleux la nature n’est-ce pas ?

Par extension, la gestion du changement est notre façon d’appréhender ces modifications qui surviennent dans notre vie. 

Quelle a été ma relation au changement ?

La vie est changement

Revenons-en au vif du sujet. Le changement a rythmé ma vie. Principalement par différents déménagements ayant eu lieux depuis aussi loin que je puisse m’en rappeler à maintenant.

De Paris à Montpellier en passant par Nantes, Lyon et l’Alpes d’Huez. J’ai souvent été amené à me déplacer et à chaque déménagement j’ai dû apprendre à changer pour m’adapter.

Les changements se sont également manifestés dans mon parcours professionnel. En effet, très jeune, il nous est demandé de nous positionner professionnellement. Il m’était alors impossible d’affirmer haut et fort ce que je ferais plus tard tant mes centres d’intérêts étaient divers et variés. Ma seule certitude : un métier au quotidien créatif.

J’ai donc pris dans un premier temps la voie que l’on me conseillait en mettant de côté la création pour étudier la mécanique. Cela ne me correspondait pas du tout et j’ai initié un premier changement. J’ai ainsi pu m’essayer à plusieurs métiers : j’ai avancé et j’ai continué à changer.

Mon chemin a croisé le monde du digital en exerçant les métiers de développeur web, webdesigner, graphiste et maintenant chef de projet en communication digitale.

Quelles ont été mes ressources et leur gestion pour avancer et m'adapter ?

La gestion du changement

Accepter, m’adapter et avancer suite à ces changement n’était pas chose facile. Car on le sait, certains évènements changent notre vie, mais pas toujours de la manière dont on l’espérait, alors quand le connu devient inconnu, que pouvons-nous faire ? Comment trouver sa place dans un nouvel environnement ?

Que ces changement soient délibérés ou imposés, je passe généralement par différentes émotions qui s’entremêlent : l’excitation (C’est génial, c’est l’occasion d’apprendre de nouvelles choses et de devenir meilleur) et le doute (Est-ce réellement le bon choix ? Le problème n’est-il pas ailleurs ? ).

Le processus continue jusqu’au changement en question. L’excitation me permet de continuer à avancer avec enthousiasme tandis que le doute me permet de garder les pieds sur terre et pouvoir faire face aux imprévus. Ces deux émotions s’équilibrent et me permettent de garder l’esprit clair.

Au début je me méfiais de mes émotions. Je ralentissais le tempo. Mais au fil des années j’ai appris à les comprendre et je n’ai plus essayé de les ménager. Je les ai simplement acceptées pour en faire des forces et essayer de tendre vers un idéal au fil des changements.

Maintenant, j’essaye toujours de transformer mes émotions en force. C’est ce qui fait qui je suis devenus. Et j’en suis fier. Cela m’a permis d’appréhender le monde avec un œil de plus en plus curieux, de vivre dans de nombreuses régions différentes et de m’en approprier les codes, d’avoir un profil fort dans le monde du digital.

Mais est ce le cas pour tout le monde ? Le changement génère-t’il toujours une part satisfaction ? N’est-ce pas uniquement ma positivité qui parle ? Je ne sais pas et je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise réponse. Seulement des individus désirant / pouvant aller de l’avant ou non.

L’important est de continuer à maintenir cette volonté d’atteindre nos objectifs, d’aller vers de l’avant. Sans cet élan, les changements peuvent facilement devenir des pièges et nous desservir, sur le court, le moyen et le long terme.

Alors quand des changements s’offrent à vous. N’essayez pas de réprimer vos émotions. Ecoutez-vous, essayez de faire la part des choses et essayez de comprendre pourquoi vous les ressentez. Il y a toujours une bonne raison. Cela vous permettra peut-être de mieux appréhender le monde qui vous entoure. Il n’y a personne d’autre que vous de mieux placé pour vous aider et vous écouter. Vous avez déjà toutes les clés du succès

Comment initier des changements au sein de son entreprise ?

cohésion d'équipe

Que l’on soit d’accord, prendre des décisions c’est souvent compliqué. Prévoir les conséquences à court ou moyen terme c’est possible mais qu’en est-il du long terme ? Et cela devient d’autant compliqué plus quand il s’agit de changements impliquant d’autres personnes.. Alors comment éviter des déceptions et autres frustrations ? Que vous essayiez de construire un environnement plus sain, plus agile ou non. Mon conseil serait de privilégier le dialogue. Que ce soit sur un plan professionnel ou personnel le dialogue permet une ouverture sur l’autre. Alors proposez, échangez et construisez ensemble ce qui pourrait faire de demain, un meilleur jour.

Un lien évident entre famille et entreprise s’offre à moi. Je comprends enfin la posture de mes parents lors des déménagements que j’ai pu vivre étant enfant ou adolescent. Je sais maintenant que ces chamboulements étaient nécessaires et ont demandé de la part de mes parents, tout comme pour un directeur général ou manager, dialogue, écoute et pédagogie. Et même si ce n’était pas évident pour moi, cela devait être, comme toute conduite du changement, plus compliqué pour eux.

Ces exemples de leadership ont pu guider la personne et le leader que je suis à présent. Alors maintenant que toutes les cartes sont entre vos mains, mettez tout en œuvre dans la gestion du changement pour vous aussi, susciter l’inspiration.

Merci d’avoir passé ce moment à nos côtés. N’hésitez pas vous aussi, nous faire part de votre relation au changement, de vos émotions, de vos difficultés et cheminement pour y faire face.

A bientôt sur systemilia.fr.

Romain Kechichian.

Une réflexion au sujet de « La gestion du changement »

  1. Très belle idée de nous faire part de la vision du changement à travers Romain. Le changement, peut-être, le seul mouvement perpétuel, c’est donc la seule chose qui ne change pas. En fait le changement, ne change pas, pour que le changement change faudrait qu’il s’arrête et alors c’est la vie qui s’arrête donc vive le changement, vive la vie. Merci pour ce bel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *