Mise en place du télétravail en 2021

Retours d’expériences de l’entreprise SYSTEMILIA

Mise en place du télétravail

Ce mois-ci, un article différent des précédents. Il est davantage tourné vers le retour d’expérience de la mise en place du télétravail dans l’entreprise SYSTEMILIA.

En effet, j’ai écrit un le management à distance, j’ai accompagné des équipes dans la mise en place du télétravail. A présent, je le vis de l’intérieur avec l’arrivée de Rachima dans l’équipe. En effet, une des spécificités du contrat de Rachima est le télétravail compte tenu de bureaux rendus en février 2020, d’une activité qui se déroule, habituellement, essentiellement chez mes clients et le contexte COVID actuel. Nous nous plaçons donc dans un contexte de télétravail choisi par les parties.

Deux générations face au télétravail.

Avec Rachima, nous avons posé le cadre ensemble dès les premiers jours de notre collaboration et nous l’avons fait évoluer avec les semaines tant au niveau des outils collaboratifs utilisés que des façons de garder le lien et de travailler ensemble. Rien n’est figé et nous acceptons de réviser nos pratiques si besoin en est.

Rachima est en contrat d’apprentissage et sa première période en entreprise est terminée. Elle repart sur les bancs de l’école pour un mois pour ensuite revenir jusqu’à la prochaine rentrée scolaire de septembre.

Le bilan de cette première période est positif pour elle comme pour moi.

Devenue patronne, j’ai gouté aux joies de l’administratif du contrat de travail et de ses accessoires : un nouveau monde !

Je suis également très en alerte sur les RPS (risques psychosociaux) ou les TMS (troubles musculo-squelettiques) ; je l’étais déjà pour moi et à présent je suis encore plus vigilante vis à vis d’elle car il en est de mon devoir et de ma responsabilité de chef d’entreprise. La mise en place du télétravail nécessite davantage de vigilance sur ces aspects ci tant et si bien que l’Anact-Aract accompagne les entreprises de moins de 250 salariés dans la mise en ouevre de ce dispositif distanciel.

Organiser le télétravail

Côté organisation, la co-construction est notre fer de lance. Chacune de nous propose et nous testons ! Aussi, très rapidement, nous avons mis de côté la messagerie électronique qui venait surcharger nos boites mail. Nous avons testé plusieurs outils pour en définitive travailler pour l’instant avec Trello, Drive, Timeshare, sms, calendrier partagé. Nous allons devoir poursuivre notre travail le sujet pour être en conformité avec le RGPD. C’est la prochaine étape. Nous pallions l’urgence de travailler ensemble. Nous acceptons d’apprendre en marchant et de réviser nos positions. J’applique la philosophie essai-erreur pour m’engager sur la voie d’une entreprise apprenante telle que je le recommande à mes clients.

Nous avons également très rapidement identifié les missions dont elle pourrait avoir la responsabilité étant entendu que ces missions doivent être à la fois utiles à l’entreprise, nourrir Rachima et lui permettre de présenter une mission réalisée dans le cadre de son BTS SAM l’année prochaine. Sa venue me permet de me concentrer sur mon cœur de métier et de lui confier des sujets essentiels pour l’entreprise et en même temps très chronophages.

Toujours sur le volet de l’organisation, nous avons veillé l’une et l’autre à avoir un espace de travail dédié pour que les lieux et les temps ne se confondent pas et nous protégeons ainsi à notre bien être physique comme mental. Je suis vigilante également à l’application du droit à la déconnexion car, passionnée je suis, je pourrais vite l’embarquer dans mon tourbillon passionnel ! Et de facto, je me l’applique davantage !

Télétravail et lien social

Le lien social est un sujet phare de ma réflexion professionnelle depuis de nombreuses années, et c’est un élément clé de la relation pour moi. Aussi, pour garder le lien, nous avons mis en place un rituel quotidien : se dire bonjour le matin avant de débuter notre journée de travail et au revoir pour faire un point des avancées de notre journée sans être en redite des outils mis en place. Nous avons pu également nous accorder un moment à l’extérieur de l’entreprise soit pour un rendez-vous professionnel soit pour un travail en pleine nature. Un changement de cadre de travail me parait salvateur quand il est possible pour ne pas tomber dans une routine qui ne conviendrait ni à l’une ni à l’autre. Nous avons également mis à profit un travail avec un intervenant extérieur pour nous voir physiquement une fois par semaine environ pour faire le point sur les dossiers. L’occasion pour moi de savoir qu’elle aime le thé vert accompagné de petits gâteaux et le travail avec de la musique. Voilà une prochaine étape pour moi quand nous serons ensemble à travailler sur les dossiers. A nous de trouver une playlist commune ! Le lien social se co-construit et s’entretient. A nous d’inventer diverses façons de le faire 

Cette première période est réussie. Rachima est une jeune fille très rigoureuse et elle apprécie l’autonomie qui lui est donnée tant sur les horaires que dans l’organisation de ces activités et elle apprend sur de nombreux sujets. Nous fonctionnons davantage sur un mode de management par objectif et de management par la confiance, autre sujet qui m’est cher !

Elle part sur sa période scolaire avec des objectifs d’application et des pistes à travailler dès son retour en entreprise. 

Pour moi, cette situation est nouvelle sans l’être pour avoir gérer des collaborateurs, des stagiaires ou apprenants et en même temps la dimension est différente car plus implicante. Elle est apprenante également car elle m’invite à me poser, à structurer les choses pour Rachima : je ne suis plus seule dans l’aventure et vivre une aventure partagée c’est simplement magique. 

Merci Rachima pour notre collaboration naissante et au mois prochain pour poursuivre la mise en place du télétravail dans la société.

2 réflexions au sujet de « Mise en place du télétravail en 2021 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *